Accueil Camping Car
Vous êtes ici : Accueil > L'actualité Dynassurances > La fraude informatique financiére prospére outre-Atlantique
La fraude informatique financiére prospére outre-Atlantique
85% des entreprises financiéres américaines ont déjé été victimes de fraudes, dont certaines commises par des informaticiens responsables de données sensibles. Les budgets de sécurité sont mis en cause.

Un nouveau rapport publié par l'entreprise Actimize, spécialisée les logiciels de lutte contre la fraude, montre que de plus en plus d'employés IT responsables de données sensibles des établissements financiers aux Etats-Unis sont recrutés en sous mains par des concurrents voire des organisations criminelles. Ces informaticiens servent de source de renseignement et opérent méme des fraudes é des fins criminelles.

éé

Quarante entreprises financiéres dont la moitié pésent plus de 30 milliards de dollars ont été interrogées dans le cadre de cette enquéte. Ces sociétés américaines et britanniques pensent pour la moitié d'entre elles que certains de leurs employés ont été recrutés é l'extérieur de leur entreprise pour commettre des fraudes chez leur employeur.

éé

Cette estimation s'appuie sur des faits. 85% des entreprises répondant é l'enquéte ont déjé été victimes de fraude sur des données sensibles de la part d'employés. Peu rassurantes, elles croient é 65% que la menace va s'accroétre dans le futur.

éééé éé

Un pessimisme qui est grandement le résultat de l'inefficacité des moyens mis en oeuvre pour stopper les employés indélicats. Plus de 50% pensent en effet que moins de la moitié de la fraude est repérée. Mais c'est aussi le niveau de sécurité des départements informatiques qui est remis en question. La disponibilité des données pour des comptes non concernés par celles-ci reste encore un souci fréquent au sein des services IT.

éé

73% des entreprises interrogées pensent par ailleurs que leur secteur n'est pas préparé pour lutter contre ce type d'attaque venue de l'intérieur. La conséquence est que 50% des sociétés ont eu affaire é des fraudes dans les 12 derniers précédant l'enquéte. Cela induit un poids financier non négligeable d'en moyenne 870 000 dollars avec une perte maximale de 6 millions de dollars pour l'un des répondant.

éé

Méme dans le cas du vol d'identité pour accéder é des données sensibles, seul 28% des entreprises affirment posséder et utiliser des outils de contréles. Pourtant, ce type de fraude est le plus souvent effectuer par le biais du hacking social, moyen numéro 1 depuis des années pour acquérir des informations.

éé

Probléme de budget

éé

Dans ce contexte, on comprend mieux que ces entreprises ne jugent pas nécessaires voire méme déficientes les mesures de contréles telles que Sarbanes Oxley prénées par les instances de régulation. 70% d'entre elles jugent méme qu'elles les génent dans leur contréle sur les employés !

éééééééééééééééééééééééé
éé
 


éé
 
éé
 


éé
 
Actimize (qui vend son service informatique de lutte contre les fraudes) rappelle que les budgets ne sont pas toujours é la hauteur des attentes en terme de lutte contre les fraudes des employés informatiques en interne.
Source journal du net
Accès à l'espace Professionnel
Accès à votre espace Client